Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Overbookée !

    Jackie.jpg

    Je vais être honnête avec vous, je pensais actualiser Blougounet beaucoup plus souvent durant ces vacances mais le temps me fait défaut.

    Comme je vous le disais, j'ai travaillé 15 jours à la RTBF. J'ai tout juste eu fini hier. Me voici maintenant totalement libre concentrée sur mon mémoire à rendre le 20 août. Je reprendrai ensuite  au JT du 23 au 31.

    Trois semaines avant la date butoir, je suis loin d'avoir bouclé mon mémoire. J'en suis actuellement à la labialisation qui me prend un temps fou: environ 1 heure pour ... 1 minute de film et le mien dure 1h16, vous imaginez ? Enfin, nous avons déjà la bande son. Cela nous a pris une semaine : il a fallu recréer des bruitages, en télécharger d'autres ou encore les récupérer sur la version originale. Un travail titanesque que je n'aurais jamais réussi sans l'aide de Kris !

    Dans le milieu de la semaine prochaine, je compte commencer à enregistrer. J'ai choisi mes acteurs, on verra ce que ça donne. Après ça, j'enchaînerai avec le sous-titrage et tout l'écrit. Bref, vous le voyez, j'ai du pain sur la planche.

    Une chose est sûre, même si je le connais désormais par coeur, j'adore toujours autant mon film dont je vous dévoile une image... J'ai même vu sur le site officiel qu'il avait été projeté à Cannes, la classe, non ?

    Voilà, donc, ce qui me prend la plupart de mon temps. J'ai quand même rattrapé mon retard de lectures. Je viens de terminer le 1er tome du "Souffle des Marquises", en partenariat avec Livraddict : un vrai coup de coeur! Je suis donc à jour dans mes partenariats, il ne me reste plus qu'à poster cette dernière note. Et heureusement, ces dernières semaines, Blog-O-Book n'a proposé aucun livre qui me tentait, je peux donc me concentrer sur ma PAL !

    Par contre, cinématographiquement, je ne suis nulle part. Je n'y suis pas allée depuis la fête du cinéma fin juin (dont je dois d'ailleurs encore vous parler). Pourtant, il me tarde de voir "Inception" et "Hésitation" et pourquoi pas "Karaté Kid"...

    Vous aurez donc compris que ce manque d'actualisations ne résulte pas d'une baisse d'inspiration ou que sais-je mais tout simplement d'un manque de temps. Encore trois petites semaines et on n'en parlera plus !

  • "Prémonitions" de L. J. Smith

    9782749912400.jpg

    Présentation de l'éditeur :
    Dans son lycée, kaitlyn a toujours eu le sentiment d’être une étrangère. C’est une artiste, mais avec quelque chose en plus : ce qu’elle dessine se produit un jour ou l’autre…. Tout le monde la prend pour une sorcière. Le jour où elle change d’école, elle fait la connaissance d’autres personnes qui comme elle sont particuliers… Jusqu’au jour où une des expériences d’un de ses camarades crée un lien télépathique entre elle et les autres… Ils vont ainsi se rapprocher et découvrir un secret. Que faire d’un don quand celui-ci est maudit ?

    Mon avis :
    Malgré une bonne dose de clichés, j’ai suivi avec engouement les aventures de Kaytlin et ses amis parapsychos. Certains passages sont tirés par les cheveux et on se demande où l’auteure va chercher son inspiration mais, au final, je n’ai pas lâché ce roman avant d’en connaître la fin.

    Kaytlin est notre héroïne principale mais elle est entourée d’un petit groupe d’amis, dotés, eux aussi, de pouvoirs parapsychologiques. Chacun a un don différent et tous se complètent. Cette joyeuse bande se retrouvera très vite confrontée aux projets diaboliques de l’effrayant Monsieur Zetes et devra affronter mille dangers pour tenter de mettre fin aux agissements cruels du directeur de l’institut.

    J’ai aimé le personnage de Kaitlyn et plus particulièrement son don si particulier. Cette dernière est, en quelque sorte, une voyante à la différence près qu’elle ne visualise pas les images mais que, prise d’une crampe à la main, elle les dessine sur papier, sans toujours les comprendre immédiatement.

    Un des points forts de cette lecture, c’est qu’une fois le décor planté et les personnages brièvement décrits, c’est parti pour l’action et on n’a pas le temps de s’ennuyer.  De grandes aventures sur fond de romance et d’amitié, voilà ce dont « Prémonitions » est fait. Et malgré les clichés, un premier tome un peu longuet (heureusement d’ailleurs que ce volume comportait les trois tomes à lui seul, car, si cela n’avait pas été le cas, je ne sais pas si j’aurais continué sur ma lancée après la lecture du premier) et une écriture clairement destinée aux ados, c’est un chouette bouquin à lire pour se détendre et se changer les idées.

    Sans être un coup de cœur, « Prémonitions » m’a fait passer un agréable moment et a surtout rendu mes trajets en train moins pénibles même s’il m’a fallu un petit temps avant d’être totalement plongée dans l’histoire (à peu près toute la première partie).

    Mille mercis à Blog-O-Book et aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

    logobob01.jpg

    Lu dans le cadre du "Dark Side Challenge".
    darkside.jpg

      

  • "L'ensorcelée de Salem" de Katherine Howe

     
    ensorcelée.jpg

    Présentation de l’éditeur  :
    Le pouvoir de cette sorcière a traversé le temps et la mort.
    Qui retrouvera le livre auquel elle a confié ses secrets ?

    En entrant dans la maison de sa grand-mère défunte, la jeune Connie n’imaginait pas que toute sa vie allait changer. Dans la bibliothèque qu’elle est chargée de vider, elle découvre un livre mystérieux avec, à l’intérieur, une clé et un nom dissimulé, à peine lisible : «Deliverance Dane ». Deliverance, l’une des jeunes femmes condamnées lors de la tristement célèbre chasse aux sorcières de Salem. Qui était-elle vraiment ?
    Dès que Connie commence son enquête avec l’aide de son petit ami, l¹intrépide Sam, les événements inquiétants se multiplient : sa maison est vandalisée et Sam tombe très gravement malade… Connie doit se rendre à l’évidence : sa découverte n’est pas seulement historique, mais magique. Et c’est désormais à elle de trouver la formule qui permettra de sauver son
    premier amour.

    Entre révélations historiques et magie noire, une inoubliable histoire de sorcières, d’amour et d’aventures.

    « Un premier roman exceptionnel […] Un thriller historique fascinant sur le pouvoir caché des femmes à travers les siècles. »  USA Today

    « Si vous voulez vivre quelque chose de magique, plongez dans L¹Ensorcelée de Salem.»   Romantic Times Book Reviews Magazine

    Imaginé à partir de la vie d’une de ses ancêtres Elizabeth Howe, l’une des victimes de la chasse aux sorcières de Salem L’Ensorcelée de Salem est le premier roman de Katherine Howe, jeune historienne et spécialiste en sorcellerie. Elle vit dans le Massachusetts à Marblehead (à côté de Salem) avec son mari et toutes sortes d’animaux.

    Mon avis :
    « Une lecture diaboliquement réjouissante » disait le Boston Globe, et bien, je suis tout à fait d’accord ! J’ai passé un excellent moment grâce à ces fameuses sorcières de Salem. 

    J’ai mis un peu de temps avant de me plonger dans l’histoire mais à peine Connie avait-elle découvert ce mystérieux livre que je ne pouvais plus lâcher le mien.  S’ensuit alors une quête pleine de rebondissements durant laquelle la jeune doctorante en histoire, aidée de ses amis Sam et Liz, tente de percer le mystère de ce bouquin.

    En parallèle, à peu près un chapitre sur deux, l’auteure nous conte les malheureuses aventures de Deliverance Dane, accusée de sorcellerie au 17e siècle.  Les détails de ces passages historiques sont si impressionnants que l’on croirait avoir la scène sous les yeux. L’auteure est extrêmement bien documentée, et pour cause, une de ses ancêtres a réellement été victime de la chasse aux sorcières de Salem. On retrouve donc, dans cette fiction, quelques faits réels.

    J’ai un faible pour le personnage de Connie qui m’a rappelé l’héroïne d’un autre excellent roman paru chez XO Editions, « L’historienne et Drakula ». En effet, toutes deux sont historiennes et se retrouvent, pour raisons familiales, sur les traces d’une légende (ou pas ?) : Dracula et  dans le cas de Connie, les sorcières. Autre point commun entre ces bouquins : tous deux mêlent temps présent et Histoire avec une alternance de passages historiques et contemporains. C’est également une autre force de ce roman, selon moi.

    Bref, si en ce paisible mois de juillet, vous êtes en manque d’aventure, de suspens et  de magie, je ne peux que vous recommander la lecture de « L’ensorcelée de Salem ».

    Mille mercis à Blog-O-Book et à XO Editions pour cette découverte.

    logobob01.jpg
    Lu dans le cadre du "Dark Side challenge"
    darkside.jpg