Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le point sur mes séries

    S'il y a une chose qui me désespère en ce moment, c'est le nombre de nouvelles séries qui débarquent sur nos écrans. J'ai l'impression que je ne saurai jamais toutes les regarder et c'est très frustrant. Aussi, j'ai décidé de faire le point sur mes séries et de me constituer une PAV (pile à visionner).

     1646612572.jpg

    Terminées :

    Newport Beach

    Gilmore Girls

    Sex and the City

    Prison Break

    Samantha Who?

    Persons Unknown

    1554701919.jpg

     

    En cours

    Gossip Girl : saison 3 épisode 3

    Ugly Betty : saison 3 à commencer

    Vampires Diaries : saison 1 épisode 6

    90210 : Saison 1 épisode 7

    Les Frères Scott : saison 6 épisode 12

    Desperate Housewives : saison 6

    Malcolm in the middle: saison 5

     

     

    1605296038.jpg

    A découvrir :

    Six feet under

    Glee

    Pretty little liars

    Drop dead diva

    Modern Family

    The Big Bang theory

    Parenthood

    Mad men

    Pushing Daisies 

     

     

    2386097503.jpg

     Faudrait que je m'y remette

     How I met your mother : saison 1 épisode 9

    Ghost whisperer : saison 1 épisode 5

    Lost : saison 3

    Urgences : à reprendre depuis le début

     

     

     

  • "Mon beau-père et nous" & "Love et autres drogues"

     

    2011 s’annonce cinématographique (du moins je l’espère).  
    J’ai déjà assisté à deux séances cette année et je n’ai pas été déçue.

    Little-Fockers-Robert-De-Niro-Style.jpg

     « Mon beau-père et nous »

    Dans cet épisode, Jack, vieillissant, s’inquiète de qui prendra sa relève au sein de la famille Byrnes le jour où il ne sera plus là. Il tente alors d’inculquer à Greg les valeurs qui feront de lui le « Don Furniquet ».

    On prend les mêmes, on rajoute 2 gamins et on recommence. Dans ce troisième volet des aventures de Gaylord Furniquet et de son terrifiant beau-père Jack Byrnes, on retrouve à peu de choses près la recette qui a fait le succès des deux films précédents, avec, peut-être, un peu moins de gags tordants. Petite nouveauté cependant : Greg et Pam sont désormais parents de jumeaux.

    little-fockers-2.jpg

    Même si je l’ai trouvé moins drôle que le deuxième (qui, pour moi, reste le meilleur de la série), j’ai passé un très bon moment en suivant les péripéties de cette famille hors du commun.

    « Love et autres drogues »

    love-et-autres-drogues-18882-1976524358.jpg

    Mercredi dernier, c’était retrouvailles avec Milie pour une soirée entre filles. Au menu : Jake Gyllenhaal  plus craquant que jamais !

    Le bellâtre campait ici Jamie, un séduisant représentant de produits pharmaceutiques. Accumulant les conquêtes, ce dernier décide de mettre son charme à profit dans son travail. Personne ne lui résiste …sauf Maggie, une jeune artiste souffrant de Parkinson.

    love-et-autres-drogues-de-edward-zwick-10330702helfu.jpg

    En voilà une excellente surprise : loin des répliques stéréotypées et des histoires à l’eau de rose, « Love et autres drogues », est un film à la fois réaliste et touchant. Le spectateur est confronté au quotidien de Maggie qui, chaque jour, éprouve de plus en plus de difficultés à vivre avec ce mal qui la ronge et il découvre en même temps les dessous de l’industrie pharmaceutique puisque le film nous renvoie dans les années 90 lors du lancement sur le marché du fameux Viagra.

    Bref, un bon film que je recommande sans hésiter à celles qui ont envie de sortir des stéréotypes des comédies romantiques américaines.

  • "Les neuf vies de Dewey" de Vicki Myron

    9782350132419.jpg

    Présentation de l’éditeur :
    " L'une des leçons que j'ai apprises, grâce à Dewey, et sans doute la plus importante, c'est que les anges peuvent revêtir toutes les formes. Et que l'amour peut surgir de partout et de nulle part. Un seul animal est capable de changer votre vie, mais aussi la vie d'une ville. Et au-delà, pourquoi pas, de changer le monde. "

    Dewey, chaton abandonné, recueilli par une modeste bibliothécaire américaine, est devenu le symbole de l'Amérique. Pendant dix-neuf ans, Dewey a su redonner goût à la vie aux enfants handicapés, faire s'ouvrir les personnes âgées ou s'attendrir les plus aides... devenant " Dewey Readmore Books ", la star de l'Iowa que les chaînes de télévision du monde entier venaient filmer !

    Après son triomphe planétaire, best-seller dans de nombreux pays, Dewey est de retour ! Vicki Myron, forte du succès fulgurant de son histoire, revient sur cette incroyable rencontre d'un chat et d'un peuple. Entre souvenirs poignants et anecdotes édifiantes, l'auteur dévoile de nouveaux morceaux choisis qui ont fait d'un chat abandonné une légende et témoigne des milliers de lettres qu'a suscitées son histoire, comme autant de vies bouleversées par ces anges à quatre pattes.

    Mon avis :
    Si malgré certains points négatifs, « Dewey » m’avait séduite, je ne peux pas en dire autant de ce second volet qui apparaît à mes yeux comme un moyen de tirer profit au maximum du succès de cette amitié entre une bibliothécaire et un chat abandonné.

    Bien sûr, comme tout être humain normalement constitué, je craque pour les récits mettant en scène nos amis poilus. Je ne me suis, d’ailleurs, toujours pas remise de la lecture de « Marley et moi ». Je n’ai donc pas réellement pu détester ce livre qui, loin d’être la suite de « Dewey », narre les aventures de neuf chats et accessoirement de leurs bien-aimés maîtres. Ce ne sont pas les histoires en elles-mêmes qui m’ont déplu, loin de là. C’est principalement le style de l’auteure. C’était passable dans « Dewey » car l’histoire était tellement belle qu’elle avait le dessus sur le reste mais dans ce deuxième tome, c’en est devenu barbant.

    Ce qui m’a dérangée :
    1. Que, comme dans « Dewey », l’auteure se perde en digressions à tel point que le lecteur ne sait plus où elle veut en venir ni comment elle est arrivée là.

    2. Qu’elle répète des choses qui ont déjà été dites et redites dans le premier volet.

    3. Qu’elle ait parfois tendance à magnifier ces histoires d’amitié entre hommes et chats et qu’au final, celles-ci en deviennent mièvres et perdent de leur saveur.

    4. Que la maison d’éditions n’ait pas repris le même traducteur pour le tome 2 et surtout que celui-ci n’ait pas daigné parcourir le premier volet avant de traduire le second. Il n’y a rien de plus insupportable que de constater qu’un terme n’a pas été traduit de la même façon dans les deux livres.

    En conclusion, une déception pour ce second volet qui est loin d’être à la hauteur du premier…

    Je remercie néanmoins Livraddict et les Editions Jean-Claude Gawsewitch pour ce partenariat !

    LIVRADDICT-LOGO.png