Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • "Lottie Biggs n'est presque pas cinglée" de Hayley Long

    lottie-biggs-nest-presque-pas-cinglc3a9e.jpg

     

    Présentation de l’éditeur : Lottie a la réputation – méritée – d’être une fille excentrique. Aucun problème pour Lottie, du moment qu’elle peut profiter de son amitié indéfectible avec Goose… Ensemble, elles mangent des glaces au café du coin, traînent au magasin de chaussures où elles travaillent le samedi. Elles parlent aussi des garçons bien sûr, ou plutôt, d’un garçon : l’irrésistible Neil Adam, pour qui Goose a même écrit une chanson. Mais lorsque Lottie apprend que Goose sort avec Neil, elle devient excessive. Pour Lottie désormais, tout est génial ou au contraire, rien ne va plus…

    Mon avis : Lorsque mon regard s’est posé sur ce roman jeunesse dans les rayons de ma bouquinerie fétiche, je me suis jetée dessus. Je dois l’avouer, c’est avant tout parce que sa jolie couverture est l’œuvre de la talentueuse Pénélope Bagieu (dont je compte consacrer un article très prochainement). Ensuite, j’ai parcouru la 4e de couverture et je me suis finalement décidée à l’embarquer.

    Je m’attendais à une lecture légère, tout juste ce qu’il me fallait pour lire dans mon transat. En effet, tous les ingrédients de ce genre de lecture étaient réunis : on avait l’ado de 15 ans, la meilleure amie, le premier flirt, etc. Et bien, les amis, j’ai fait fausse route.  

    Si la première partie du bouquin allait, en effet, dans ce sens (on y fait la connaissance de Lottie et de son univers d’ado), la seconde partie, elle, change clairement de registre et un thème très sérieux est abordé. Un thème sur lequel je ne m’étendrai pas au cas où, comme moi, vous aimez les surprises. Tout ce que je peux vous confier, c’est que j’ai apprécié qu’on traite ce sujet dans un ouvrage destiné à un jeune public. Et même si je m’attendais à une lecture frivole, je n’en ai pas moins apprécié ce roman.

     J'ai notamment aimé que le livre se présente sous la forme d'un journal de bord. On a même droit à quelques illustrations et autres dessins griffonés. Cela rapproche le lecteur de l'héroïne et on a vraiment l'impression de la connaître.

     

  • London here we come !

    London.jpg

    Moi qui pensais qu’une fois dans le monde du travail, j’aurais plus de temps à consacrer à Blogounet, j’ai totalement faux. Pourtant, je vous rassure, la motivation est toujours là, mais il faut dire que cette semaine, je travaille 7 jours sur 7. J’ai accepté un autre job à la RTBF (comme si travailler dans deux services différents ne me suffisait pas ^^). Voyons le bon côté des choses : ça me fera plus de pounds à dépenser lors de mon city trip à Londres avec ma meilleure amie.

    Et oui, on en rêvait de ce week-end entre filles chez les British et voilà qu’il devient enfin réalité ! Afin de profiter au maximum du séjour, nous nous sommes concocté un programme en béton.

    Premier jour 

    Marché de Portobello Road (Notting Hill)

    Passage obligé par Hummingbird bakery afin d’y déguster un cupcake

    humming.jpg

    Shopping dans Oxford Street, Regent Street, etc.

    Et en soirée, nous irons voir la comédie musicale “Wicked”.

    wicked.jpg

    Second jour 

    National Gallery

    Promenade dans Charing Cross Road

    Tea Time à l’Orangerie du Kensington Palace

    The_Orangery_large_2.jpg

     

    Un programme de rêve, non ?

     

     

     

  • "Very Bad Trip 2" et "Bad Teacher"

    19736435_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110512_125100.jpg

    Very Bad Trip 2

    Synopsis :Phil, Stu, Alan et Doug s’offrent un voyage exotique en Thaïlande à l’occasion du mariage de Stu. Après l’inoubliable soirée d’enterrement de vie de garçon de Doug à Las Vegas, Stu ne veut rien laisser au hasard et opte pour un brunch léger, sans risque, avant la cérémonie. Mais les choses ne se passent pas toujours comme prévu. Ce qui s'est passé à Las Vegas est imaginable à Las Vegas, mais ce qui se passe à Bangkok dépasse l’imagination... (Allociné)

    Mon avis : Bien qu’ayant aimé les folles aventures de Phil, Alan, Stu et Doug à Las Vegas, j’étais un peu réticente quant à cette suite thaïlandaise. Je craignais que ce soit du réchauffé et surtout que ça ne tombe trop bas. Il faut dire que la bande-annonce était loin de jouer en faveur du film… Mais à l’occasion de la fête du cinéma (et surtout des places à 4 euros) et de la pauvreté de la programmation, je me suis dit pourquoi pas ?! J’ai bien fait car, même si ce second volet est loin de valoir le précédent, j’ai passé un bon moment et je me suis bien amusée. Bien sûr, le schéma reste le même, l’effet de surprise en moins, mais pour une suite, cela m’a paru plus que satisfaisant.

     

    19772745_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110705_105615.jpg

     

    Bad Teacher

    Synopsis: Elizabeth Halsey n’est vraiment pas faite pour enseigner. Elle n’a rien à faire des enfants, elle parle mal, elle boit, fume n’importe quoi et ne pense qu’à une chose : se marier pour quitter son job d’enseignante au collège. Lorsque son fiancé la plaque, elle se met en tête d’épouser un jeune prof remplaçant aussi séduisant que riche… Mais Elizabeth a une rivale, la très volontaire Amy, une excellente enseignante. Le prof de gym qui lui fait des avances super lourdes ne simplifie pas les choses non plus. Les plans tordus d’Elizabeth et leurs délirantes conséquences vont secouer ses élèves et ses confrères, mais c’est surtout elle qui n’en sortira pas indemne… (Allociné)

    Mon avis: Toujours dans le cadre de la fête du cinéma, j’ai entraîné Kris à la projection de « Bad Teacher », le dernier film de Cameron Diaz. Là, par contre, c’était un peu moins satisfaisant. Il faut dire que je ne m’attendais pas à grand-chose : après ma journée de boulot, j’étais en quête d’un film sans prise de tête. Et ça été le cas, c’est le moins que l’on puisse dire : une intrigue assez pauvre et peu recherchée, des gags parfois un peu lourds pour un film qui, au final, est assez plat. Bref, une comédie légère qui vous changera les idées sur le moment mais qui ne restera pas dans les annales du cinéma.