Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Festival du Film d’Amour de Mons : ma cuvée 2012

     

    309165_1.jpg

     

    J’en ai déjà parlé ici, je suis très attachée à mes petites traditions et l’une d’elle est de me faire un marathon ciné pendant le Festival du Film d’Amour de Mons. Pour rien au monde, je ne louperais le FIFA, j’y fais de très belles découvertes chaque année.

    Cette année a été plus « light » que les précédentes puisque je ne suis allée voir que 7 films…

    shelter3.jpg

     

    Shelter : Un film bulgare mettant en scène la cassure flagrante entre l’ancienne et la nouvelle génération. Le père d’un jeune adolescent ne comprend pas pourquoi son fils de 12 ans se met à fréquenter des punks…

    Verdict : Film un peu trop lent à mon goût ; 6,5/10

    historia-abuelas-plaza-mayo-llega-hoy-mano-verdades-verdaderas-gil-lavedra_1_939845.jpg

     

    Verdades Verdaderas : Le premier long-métrage d’un jeune réalisateur argentin mettant en scène la vie de la présidente des Mères de la place de Mai. Il s’agit des mères d’enfants disparus, assassinés, durant la dictature militaire. Elles manifestaient chaque semaine devant la place de Mai, d’où le nom de l’association.

    Verdict : Un film poignant révélant une bien triste partie de l’histoire argentine. J’ai beaucoup aimé ; 8,5/10

     

    penn.jpg

     

    This must be the place : Un road movie mettant en scène une ancienne star du rock qui, suite au décès de son père, décide de parcourir un long périple pour venger l’humiliation qu’a subie ce dernier dans sa jeunesse.

    Verdict : Petite déception pour ce film que j’ai parfois trouvé sans queue ni tête (mais toujours très drôle). Par contre, Sean Penn est grandiose ! 7/10

     

    18%20Hugo%20Cabret.jpg

     

    Hugo Cabret: Cet hommage à Georges Méliès est le premier film de Martin Scorsese destiné à un jeune public. Il raconte l’histoire d’Hugo, un jeune orphelin vivant en cachette dans une gare parisienne où il remonte les horloges. Tout ce qu’il lui reste de son père est un vieil automate cassé et, pensant que celui-ci pourrait lui délivrer un message, le jeune passioné de mécanique va tout faire pour le réparer.

    Verdict : Le Paris des années ’30 fait rêver, les décors sont plus vrais que nature. Quant à l’histoire, je l’ai adorée !; 8,5/10

     

    les-adieux-a-la-reine-2012-21367-141809840.jpg

     

    Les adieux à la reine : Tiré d’un roman de Chantal Thomas, ce film met en scène les dernières heures de la Reine Marie-Antoinette, à l’aube de la révolution de 1789, sous l’œil de Sidonie, jeune lectrice entièrement dévouée à la reine.

    Verdict : On se laisse embarquer dans l’insouciance qui règne à Versailles, alors que la révolution est toute proche ; 8/10

    20032925_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20120220_062215.jpg

    My week with Marilyn : Ce film raconte la semaine qu’a passée Colin Clarke, jeune assistant de production, en compagnie de Marilyn Monroe sur le tournage de « The Prince and the Showgirl ». On y découvre les différentes facettes de la star : tantôt surprotégée par son entourage, manquant cruellement de confiance en elle ; tantôt séductrice et dévergondée. Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, une chose est sûre Miss Monroe ne laisse personne indifférent.

    Verdict : Cela ne fait pas de doute, Michelle Williams a là le rôle de sa vie ! Je l’ai trouvée parfaite en Marilyn ! Le film, lui aussi, m’a beaucoup plu, un vrai coup de cœur, pour tout vous dire ! 9,5/10

     

    19796252_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20110816_103238.jpg

     

    Young Adult : Ce film raconte le retour de Mavis, auteure de romans à succès pour jeunes adultes, dans sa ville natale. Elle est alors obsédée par son ex-petit ami, désormais marié et père d’un nouveau né, et décide de tout faire pour le récupérer.

    Verdict : Ma déception de ce FIFA. J’ai trouvé ce film inintéressant voire totalement insipide, et surtout tiré en longueur. Charlize Theron nous avait habitués à mieux que ça ! 3/10

     

  • Petits blablas entre amies

     

    sans-titre1.png

    C’est par un bel après-midi printanier que je me décide à vous donner quelques nouvelles…

    -Comme vous le savez, j’ai fait mes « adieux » à ma chère Emilie la semaine dernière. Nous avions choisi le buffet asiatique pour l’occasion et c’était très sympa malgré le contexte. J’ai déjà prévu d’aller lui rendre visite quelques jours dans un mois ou deux.

    -Nous sommes allés réserver nos vacances hier : ce sera l’île de Cos, en Grèce. Nous avons bénéficié d’une super promo qui nous a permis de choisir un hôtel 5 étoiles sans nous ruiner.

    asset_17868.jpg

    -Je me suis mise à la saison 2 de Pretty Little Liars et je suis toujours aussi accro !

    -Vendredi, je suis allée manger en tête à tête avec Kris dans un restaurant très sympa de Tournai : le Secret de Polichinelle. Ambiance tamisée et plats du monde pour une excellente soirée. J’y ai d’ailleurs découvert le poulet à la libanaise, un pur délice.

    restaurant-secret-de-polichinelle-doornik-r-2-p-restaurant-13055-c-0.jpg

    -Malgré ces deux restos, ma balance affiche encore 1,1 kilo cette semaine.

    -J’ai pris une résolution dont je ne suis pas peu fière : je me suis inscrite pour un an à la salle de sport. J’ai choisi le concept américain Curves qui commence tout juste à se faire connaitre dans mon plat pays. Il s’agit d’un entrainement complet de 30 minutes exclusivement destiné à un public féminin et où on passe par toutes sortes de machines (on change toutes les 30 secondes, en fait). Tous les mois, le coach mesure notre masse graisseuse et prend nos mensurations afin de voir les résultats de la méthode sur notre silhouette. Je compte y aller 4 à 5 fois par semaine ! Je vous tiendrai au courant des résultats.

    1318241812359.jpg

    -Ce week-end, je vais retrouver l’idole de ma tendre enfance, Henri Dès. Nous y allons avec la filleule de Kris pour son anniversaire. Ca promet d’être gai !

    Bonne semaine à vous :-)

     

  • “Suite Scarlett”de Maureen Johnson

     

    suite_scarlett.jpg

     

    Présentation de l’éditeur :

    Scarlett Martin, lives in an old, run-down Art Deco Hotel called the Hopwell, situated in New York City. On her fifteenth birthday, Scarlett expects the usual present. A key to a suite that she has to take care of. But what she doesn't expect is that, on that same day, she gets a permanent guest. Mysterious, abrupt and brewing secret plans, Scarlett's new guest takes her down a path that she would never have expected...

    Mon avis:

    J’ai reçu “Suite Scarlett” lors de mon dernier anniversaire. C’est Emilie qui voulait me le faire découvrir car elle l’avait adoré. Et comme elle, j’ai passé un très bon moment en compagnie de la douce Scarlett !

    Les atouts de ce récit, selon moi, ce sont tout d’abord les personnages. Je les ai trouvés si naturels qu’ils pourraient presque faire partie de ma bande d’amis ou de ma famille. Même s’ils ont tous un côté attachant, j’ai eu un petit faible pour Scarlett, l’héroïne apprentie-écrivaine, et son frère Spencer qui voue une passion au théâtre. La famille compte également deux autres sœurs : Lola, l’aînée, et Marlène, la cadette. Les parents passent un peu plus inaperçus dans ce roman, l’histoire tourne surtout autour des enfants.

    Justement, j’en viens au deuxième point fort du bouquin : cette famille n’est pas tout à fait comme les autres puisqu’elle vit dans un hôtel. Pas en tant que locataire mais en tant que propriétaire. Les parents de Scarlett s’occupent donc de leur hôtel familial et de ses clients, et tout le monde met la main à la pâte. J’ai vraiment trouvé ce cadre hôtelier très chouette : c’est l’occasion de découvrir un peu l’envers du décor et puis surtout de faire la connaissance des clients parfois excentriques. Sans oublier que les descriptions du Hopwell donnent vraiment envie d’y prendre une chambre !

    Et ce n’est pas tout : cet hôtel se trouve à New-York ! C’est le troisième atout pour moi : on suit donc Scarlett se balader dans la Grosse Pomme.  

    Et puis, il ne faut pas non plus négliger l’intrigue du roman : entre une compagnie de théâtre qui se retrouve sans salle, une mystérieuse cliente de l’hôtel, et le premier amour de Scarlett, il n’y a vraiment pas de quoi s’ennuyer durant cette lecture !

    788131877.jpg