Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Me revoilà !

     

    6-5d0dbf8101d8a023819fa998cb7fd660_large.jpg

     

    Mes amis, je vous parlais de mon programme de juillet et voilà que le mois touche déjà à sa fin. En effet, je m’attendais à un mois très calme au boulot mais il y a des choses qu’on ne prévoit pas, comme une abdication royale par exemple (et les heures supplémentaires qui vont avec). Je vous reviens donc avec quelques nouvelles...

     

    -Nous avons réservé nos vacances : ce sera 10 jours à Majorque et je me réjouis déjà d’y être !

    -J’ai passé un excellent séjour londonien en compagnie de mes copines. Nous avons fait les magasins, nous nous sommes promenées à Little Venice, nous avons pique-niqué dans un parc, nous avons papoté, nous avons ri. C’était juste parfait ! Quant à la comédie musicale « Charlie and the Chocolate Factory », c’est un immense coup de cœur.

     

    -Je suis allée deux fois à la Mer du Nord pour la journée, c’est toujours agréable, surtout avec un grand soleil ! Et une balade en segway sur la digue, ça n’a pas de prix.

    1002841_10151833678054047_2005978382_n.jpg


    -Nous avons fait le plein de barbecues, de mojitos et de rosé pamplemousse. Sans parler des crèmes glacées…

     -Nous sommes allées une journée à Lille en amoureux. Diner au Bun’s Bazaar et shopping. J’ai craqué pour une robe Naf Naf et une robe Desigual.

     

     

    1014155_10151832564264047_300344628_n.jpg

     

    -Je pourrai raconter à mes petits-enfants que je travaillais le jour de l’annonce surprise de l’abdication de notre Roi Albert 2. J’ai vécu toute cette agitation en direct, j’ai couru d’un coté à l’autre de la rédaction, ce fut la grosse montée d’adrénaline.

     -J’ai vécu un 21 juillet inoubliable : 12H30 d’antenne, une journée de boulot qui commence à 7H pour se terminer à 19H30. Les joies du direct, le stress, les moments d’émotion, le « gros kiss »…

    1005725_10151823212214047_404004353_n.jpg


    -Loin d’être découragée pour autant, je n’ai pas abandonné la tradition du feu d’artifice en ce jour de fête nationale.

     

     

     

  • Fête du cinéma 2013

    Comme chaque début d’été, mon cinéma organise la fête du cinéma, 4 jours durant lesquels toutes les séances sont à 4 euros. Inutile de dire que j’en ai profité !

    “Man of steel” en 3D

    MAN-OF-STEEL_612x380.jpg

    J’ai toujours eu un faible pour les super-héros et même si ce sont Batman et Spiderman qui se disputent une place dans mon coeur, j’étais curieuse de découvrir l’histoire de Clark Kent. Verdict : un peu longuet mais sympa, malgré que je n’aie pas tout compris leur histoire de champs gravitationnel.

     

    “Very bad trip 3”

    r-VERY-BAD-TRIP-3-large570.jpg

    Je ne m’attendais pas à grand-chose étant donné qu’il s’agit du troisième volet, mais je dois dire que certains passages assez lourds m’ont tout de même fortement déçue. Heureusement, il y en avait d’autres meilleurs. Bref, loin d’égaler le premier volet et parfois trop prévisible, mais ce fut quand même un bon moment de détente.  

    “Joséphine”

    penelope-bagieu-josephine-film.jpg

    N’étant pourtant pas fan des comédies françaises, j’ai été agréablement surprise par cette adaptation de la BD de Pénélope Bagieu. L’histoire nous tient en haleine et nous fait rire du début à la fin. A voir !

     

    “Mud”

    2770175_20090463_640x280.jpg

    La bonne surprise de cette fête du cinéma 2013 ! Un film magnifique qui nous emmène sur les rives du Mississipi, à la rencontre d’une Amérique bien loin des plages de Floride ou de Park Avenue. On y découvre le Sud, à travers les yeux de deux gamins rêveurs voulant à tout prix aider un étrange vagabond dans sa quête romantique.

     

    “No”

    no-film.jpg

    Immersion dans le Chili de la fin des années 80. Tout, dans ce film, est fait pour que l’on se croie revenu 25 ans en arrière, y compris la qualité de l’image. Et ce à tel point qu’on ne parvient plus à faire la différence entre les images d’archives et le film tourné l’année dernière. C’est du magnifique travail, sans oublier la prestation de Gael Garcia Bernal !

     

  • "50 nuances de Grey" de E.L. James

     

    7753524174_50-nuances-de-grey-d-erika-leonard-james.jpg

     

    Présentation de l’éditeur : Romantique, libérateur et totalement addictif, ce roman vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais.

    Lorsqu’
    Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.

    Naïve et innocente, Ana ne se reconnait
    pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.

    Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’
    ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets. …

    Mon avis : A force d’en entendre parler, j’ai, moi aussi, cédé à la tentation : je me suis mise à lire « 50 nuances de Grey ». Et c’est une petite déception…

    Si j’ai aimé suivre les hauts et les bas de la relation étrange qui unit la jeune Anastasia à l’envoutant Christian Grey, j’ai par contre été exaspérée par les « putain », « merde » et autres « bordel de merde » qui polluent chaque paragraphe du roman. Je pense que Madame James aurait pu largement faire l’impasse là-dessus…

    Ensuite, je pensais que l’auteure aurait su davantage me surprendre. Et je découvre finalement que le livre n’est que stéréotypes sur stéréotypes, en particulier le personnage de Christian qui semble tout droit sorti des « Feux de l’amour ».

    Enfin, tout n’est pas noir, j’ai tout de même lu ce pavé assez rapidement, c’est la preuve qu’il m’intéressait un minimum. Je voulais surtout voir où toute cette histoire mènerait nos deux protagonistes et s’ils trouveraient un terrain d’entente. Par contre, j’aurais volontiers sauté certains passages crus, surtout à 8H du matin dans le train. Je préfère que ce genre de chose soit suggéré délicatement, ça c’est certain.

     Voilà donc un avis plutôt mitigé qui me fait dire que je ne lirai certainement pas la suite pour le moment. Néanmoins, je suis curieuse d’en voir l’adaptation.