Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Goodbye November !

     december.jpg

    Novembre touche à sa fin et je dois dire que ce mois fut rempli de bonnes choses…

     -J’ai enfin rencontré ma douce Elodie en chair et en os au cours d’un week-end inoubliable qui m’a également permis de faire d’autres belles connaissances.

    1390747_10201376435865723_14919348_n.jpg-Nous nous sommes échangé nos colis pour le Swap de l’Avent. Ouverture du premier paquet demain !

     -Mon Bibou a passé le cap des 29 ans. Nous avons fêté ça à de multiples reprises : soirée au spa en amoureux, plateau fromage en famille, et sympathique repas entre amis.

    -J'ai fait la couv' de "Paris Match". Comment ça, vous ne me voyez pas, je suis quelque part dans le zéro !

    1464793_10152107212885739_1927381042_n.jpg

     -J’ai troqué mon Iphone 3GS contre un Iphone 5 blanc que j’aime déjà d’amour !

      -Nous sommes allés à la Japan Expo de Bruxelles.

    Photo 1-11-13 14 54 26.jpg

     -Nous avons repris nos petites sorties ciné.

    -Je me suis fait plaisir (encore).

    photo.JPG

     -Nous sommes allés au resto italien avec nos amis montois.

      -J’ai testé une recette de quiche poulet-maïs, et une autre saucisses-champignons-courgette-poivron qui a été joyeusement dégustée ce midi pour le traditionnel lunch du samedi au boulot.

    photo1.JPG

     -Et nous terminerons le mois sur une soirée déguisée sur le thème western pour l’anniversaire d’une collègue ce soir.

     Bref, du bonheur, et rien que du bonheur.

     

  • Gravity

     Gravity.jpg

    Le journal « Métro » nous l’avait vendu comme « le film de l’année à voir sur grand écran », l’un de mes contacts Facebook parlait même de « probablement l’un des meilleurs films de l’histoire du cinéma » ; je me suis donc ruée au ciné pour aller voir « Gravity ».

    Et là, tout s’écroule... Le film est loin d’être mauvais, mais il est à des années-lumière de mes attentes après les critiques dithyrambiques qui fleurissent un peu partout à son sujet.

    Certes, l’ayant vu en 3D, je confirme que le travail technique est bluffant, à tel point qu’on se croirait aux côtés de Sandra Bullock au milieu des étoiles. Les effets sont époustouflants, sans parler des magnifiques images vues de l’espace. Voilà pour les bonnes choses.

    Box-office-US-du-20-octobre-Gravity-est-invincible-pas-comme-Carrie-Stallone-ou-Schwarzenegger_portrait_w532.jpg

    Par contre, à l’inverse d’un « Armageddon » par exemple, je n’ai ressenti aucune émotion, aucune empathie pour le personnage du Docteur Stone. C’est le gros point noir du film, selon moi. Cela dit, d’après ce que je lis ici et là, je suis la seule au monde à avoir été déçue donc…

    Les autres petits détails du scénario qui m’ont embêtée :

    1)   La malchance surréaliste du Docteur Stone à qui arrivent toutes les tuiles possibles et imaginables.

    2)   Des incohérences temporelles.

    3)   Et puis, tout ça, c’est encore la faute des Russes (ben oui, fallait s’y attendre avec les Américains).

    Bien sûr, je ne me suis pas ennuyée une minute durant ce film, je l’ai apprécié même, j’ai été emportée par l’intrigue, mais cela n’en fait pas, selon moi, le chef d’œuvre de l’année.  

     

  • "Soeurs Sorcières" de Jessica Spotswood

    91chIVOPxZL__SL1500_.jpg

    Présentation de l’éditeur :

    Ma chère et courageuse Cate,

    La sibylle a prédit ceci : à l'aube du XXe siècle trois soeurs atteindront l'âge de décision, toutes les trois sorcières, et l'une d'elles sera la plus puissante sorcière de tous les temps.
     
    Cate, je suis si inquiète pour toi. Si, après Maura, Tess est sorcière aussi, il semble hélas probable que vous soyez les soeurs dont parle la prophétie. Tu seras alors traquée par ceux qui voudront se servir de toi.

    Cette prophétie dit autre chose encore, bien pire à mes yeux, mais je préfère ne pas tout écrire dans ces pages, de crainte qu'elles ne tombent en de mauvaises mains.

    Avec tout mon amour,

    Maman

     Mon avis : Mademoizelle Nebel a eu l’excellente idée de sélectionner ce roman pour mon swap Halloween. Un choix judicieux et une lecture qui se révéla littéralement ensorcelante !

    Très rapidement, j’ai été happée par l’univers de Cate et de ses sœurs Tess et Maura. Trois jeunes filles dotées de pouvoirs magiques. Un don qui met leur vie en péril chaque jour car la magie est prohibée dans leur société dirigée par l’ordre des Frères. Aussi sont-elles condamnées à cacher leurs pouvoirs afin de ne pas attirer l’attention sur leur fratrie.

    Jusqu’au jour où Cate découvre le journal laissé par sa défunte mère et la prophétie dont elle et ses sœurs feraient peut-être l’objet. A qui se confier sans éveiller les soupçons dans ce monde où les jeunes femmes trop instruites sont suspectes ?

    Ces interrogations et cette découverte arrivent au moment où leur père, absent, fait appel à une gouvernante venue tout droit de l’ordre des Sœurs pour veiller à leur éducation. Cate craint alors que cette dernière ne vienne surveiller le moindre de ses faits et gestes.

    Sans parler de sa cérémonie d’intention qui approche à grands pas. Elle devra alors examiner les options qui s’offrent à elle : épouser un homme respectable ou s’engager dans l’ordre des Sœurs et partir vivre loin de la maison et de Tess et Maura. Ce qui contredit la promesse de veiller sur ses sœurs qu’elle a faite à leur défunte mère.

    Bref, au fil des pages de ce roman soigneusement écrit, le lecteur va de révélation en révélation et retient son souffle lorsque vient le temps de prendre des décisions… Je n’en dirai pas plus, si ce n’est qu’il me tarde de lire la suite !