Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • "La voleuse de livres" de Marcus Zusak

     587087781.jpg

    Présentation de l’éditeur :
    Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité.

    Liesel Meminger y est parvenue.

     Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée.

     Est-ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ? Ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres...

     «Best-seller international, cette fable singulière (...) envoûte par son audace et son originalité. Forte, bouleversante (...).»

     Laurent Fialaix - Questions de Femmes

     «Ironique et paradoxal, mais jamais choquant, La Voleuse de livres appartient à ce genre hybride d'ouvrages destinés à la fois aux adolescents et aux adultes (...).»

     Johanna Luyssen - Le Monde des Livres

     Cet ouvrage a reçu le prix Millepages Jeunesse

     Mon avis :

     La sortie du film approchant à grands pas, je me suis décidée à lire « La voleuse de livres ». Et pour tout vous dire, je ne m’attendais pas à une telle révélation ! A la fois prenant et émouvant, empli de tendresse et de tristesse ; j’ai adoré.

     J’ai avant tout aimé que le narrateur ne soit autre que la Mort en personne ! Une narratrice qui, apparemment, ne se contente pas d’une structure linéaire puisque le récit est ponctué de sauts dans le temps. Cette particularité, dans un autre roman, aurait peut-être pu me déranger, sans compter que dès les premières pages, certains grands bouleversements nous sont déjà révélés ; mais ce ne fut pas le cas ici.

     Le sujet traité n’est certes pas très gai, mais l’auteur n’hésite pas à y apporter quelques touches d’humour en évoquant, par exemple, certaines anecdotes au sujet de tel ou tel personnage. Personnages qui sont d’ailleurs très bien dépeints. On découvre leur personnalité,  on suit leur évolution, la façon dont ils affrontent les épreuves de la vie…

     Et puis, même si nos cours d’Histoire n’ont pas manqué d’aborder en long et en large cette période noire ; la personnification des victimes, dans ce récit, n’ont fait que m’ouvrir encore davantage les yeux sur les atrocités qui ont été commises durant la Seconde Guerre mondiale. Aucun personnage n'est épargné et je vous conseille de ne pas trop vous éloigner de votre boîte à mouchoirs.

    En résumé, un roman poignant, bien écrit, qui ne laissera personne de marbre !

     

  • Festival International du Film d'Amour

    e56954b4f6347e897f954495eab16a88-1387348672.png

    Comme chaque année, je me suis rendue au Festival du Film d’Amour de Mons. J’avais pointé 3 films à voir, mes horaires ne me permettant pas d’en visionner autant que lorsque j’étais étudiante.

     1506830_10152305294409047_1202111421_n.jpg

    J’ai également eu la chance de me rendre au gala de clôture et j’ai croisé quelques grands noms du 7e art : Rupert Everett avec qui j’ai même pu prendre la pose, Béatrice Dalle, Jacques Weber, Harry Roselmack, sans oublier notre Premier ministre !

     Quant aux films, voici mes avis :

     Affiche-Rosenn-belge.jpgIle de Bourbon, 1909 : La jeune Rosenn fait la rencontre de Lewis Lafoly, un gentleman anglais plus âgé qu’elle. Elégant, bourré de charme et beau parleur ; Rosenn pense avoir trouvé en lui l’amour… Malheureusement, j’ai trouvé le film lent et un peu plat. On ne peut pas dire que les rebondissements se soient enchainés, du coup je me suis un peu ennuyée.

     335126_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

    Les trois filles Weston viennent soutenir leur mère hystérique après la disparition de leur père. Une réunion de famille qui tourne au grand déballage de rancœurs et de secrets enfouis depuis trop longtemps. Quel bonheur de retrouver Meryl Streep ! Une fois de plus, elle est grandiose ! Par contre, je ne peux pas en dire autant du film, j’ai été quelque peu déçue. Le côté huit clos m’a dérangée, sans parler des propos violents que les membres de cette famille se jettent au visage. Personne n’est épargné.

     445377_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

     L’histoire d’amour qui unit Adam et Eve dure déjà depuis plusieurs siècles. Elle vit à Tanger, lui à Détroit. Ils se retrouvent régulièrement pour partager une bonne cuvée de sang (voire un esquimau glacé saveur O négatif). Passionné de musique, Adam collectionne les instruments. Eve, elle, dévore les livres. D’ailleurs les références littéraires sont nombreuses dans ce film ! On serait étonné de savoir qu’autant de grands auteurs sont en fait des buveurs de sang. Quant à la musique, elle fait intégralement partie du film et la bande originale est envoutante. Pas d’effets spéciaux mais plutôt de la poésie et du romantisme, j’ai aimé. Un film de vampires à des années lumière de « Twilight ».

     

  • Tag du blogueur convivial

    large.jpg

     

    En ce mardi de récup’, installée confortablement dans mon divan, bien au chaud, je me lance dans la rédaction du bien nommé « tag du blogueur convivial ». J’ai été taguée par Ckicky Poo. Ca m’a fait très plaisir car il est vrai que j’aime me balader dans sa planque à libellules ! Je m’émerveille devant sa créativité et son talent pour créer toutes sortes de jolies choses, je bave devant ses petits plats, et je découvre toujours avec grand plaisir les clichés de ses escapades. La demoiselle regorge d’imagination et de bonne humeur, c’est agréable ! Je te remercie donc de m’avoir choisie ! Tu fais également partie des pipelettes qui laissent leurs traces sur mon blog et je t’aurais volontiers ajoutée à la liste si tu n’avais pas été à l’origine de ce tag !

     

    Voici les règles du tag du blogueur convivial :

    • Lorsque tu apprendras que tu as été désigné(e), te réjouir tu devras. Danser la gigue et arborer le logo de ce tag sur ton blog tu feras. 
    • Pour remercier celui-celle qui t'a désigné(e), un petit texte tu rédigeras. 
    • Puis les 10 internautes les plus bavard(e)s sur ton blog tu nommeras.
    • Les prévenir sur leur blog de ton méfait tu feras.
    • Faire ce tag une seule fois tu pourras!

     

     

    1444603080.jpg

     

    A mon tour de pointer du doigt les miss les plus bavardes de cet espace. Je me suis limitée à 5 car ce sont surtout mes « habituées » qui me font la joie de me laisser de gentils commentaires :

     1. Cla : cette jeune maman fait partie de mes lectrices les plus assidues et elle me laisse toujours un gentil petit mot. Son blog est une ode à la vie et à la bonne humeur, je ne rate d’ailleurs aucun de ses instantanés de bonheur. De quoi vous coller le sourire pour toute la journée !

     2. Madeleine Miranda : c’est toujours un bonheur de voir que Madeleine est passée par ici car je prends toujours plaisir à m’évader sur son blog. La demoiselle ne manque pas de nous faire part de toutes ses sorties londoniennes, de nous dévoiler ses achats tous plus élégants les uns que les autres et de nous livrer quelques petits secrets culinaires.

     

    3. Rosehill CottageTout commença grâce au swap Halloween de Livraddict il y a maintenant 3 ans. C'est ainsi que nous avons fait connaissance, et depuis une autre étape a été franchie : nous avons même eu la chance de nous rencontrer dans la vraie vie ! Je suis toujours ravie de découvrir les avis lecture et les petits bonheurs quotidiens de cette adorable blog-amie !

     

    4. Petit Spéculoos : Cette compatriote dont j’ai découvert le blog justement grâce à Chicky Poo à l’occasion du challenge « Il était une fois Noël » laisse également de temps en temps une trace de son passage chez moi. Je suis fan de son blog dont la mise en page est à couper le souffle ! Du travail de pro ! Je découvre toujours avec plaisir les avis de cette lectrice assidue qui ne résiste à quasi aucun challenge !  

     

    5. Zadig : Cela fait peu de temps que je suis le quotidien de Sophie et depuis peu, j’ai la chance de la compter parmi mes commentatrices. Son blog à la déco soignée est un véritable doudou : ses tenues me font rêver et je découvre volontiers ses dernières aventures toujours accompagnées de jolis clichés !

     

    En tout cas, je tiens à toutes vous remercier, y compris les visiteuses muettes, car cela me fait chaud au cœur de savoir que ce que je raconte intéresse quelques personnes. Après avoir voulu abandonner cet espacer, perdu l’inspiration, j’ai fait mon retour il y a quelque temps et j’y prends beaucoup de plaisir ! Le mois dernier, j’ai été surprise de voir que mes visites avaient dépassé la barre des 3000, de quoi me motiver chaque jour ! Alors je vous dis mille mercis !