Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Et puis, Paulette… de Barbara Constantine

    et-puis-paulette.jpg

    Présentation de l’éditeur :

     Ferdinand vit seul dans sa grande ferme vide. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, après un violent orage, il passe chez sa voisine avec ses petits-fils et découvre que son toit est sur le point de s’effondrer. À l’évidence, elle n’a nulle part où aller. Très naturellement, les Lulus (6 et 8 ans) lui suggèrent de l’inviter à la ferme. L’idée le fait sourire. Mais ce n’est pas si simple, certaines choses se font, d’autres pas… Après une longue nuit de réflexion, il finit tout de même par aller la chercher. De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s’agiter, recommencer à fonctionner. Un ami d’enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux. Et puis, Paulette…

     
    Mon avis :

     Je continue sur ma lancée, à la découverte de Barbara Constantine, grâce à mon amie Marie qui m’a offert ce roman. Et une fois de plus, je suis conquise !

     Je remarque qu’à nouveau, l’auteure a choisi comme personnages principaux des personnes âgées. Elle s’adapte alors à leur façon de penser, de parler même ; ce qui donne parfois lieu à des dialogues un peu farfelus. Et c’est ça que j’aime particulièrement.

     Mais attention, les enfants, les parents, et les jeunes adultes s’en mêlent aussi ; autant de générations différentes qui ne feront qu’ajouter de la vie et de la bonne humeur à ce récit de solidarité et d’entraide.

     Avec ce roman, Barbara Constantine nous ouvre les yeux sur ce qui reste un tabou : la vieillesse et la solitude qui va, bien souvent, avec. Et elle va même plus loin, puisqu’elle nous propose une solution : il y a tant de personnes qui se sentent isolées chez elles, pourquoi ne pas les réunir en un seul et même lieu ? En tout cas, moi, j’aimerais vraiment passer mes vieux jours de cette façon.

     Vous l’aurez compris, j’ai passé un excellent moment (bien que trop bref) en lisant ce livre. A la fois touchant et drôle, « Et puis, Paulette… » est une véritable leçon d’humanité!

  • Retour en arrière

     

    J’ai tant de choses à vous raconter depuis mon dernier passage par ici.

    1962610_10152368741879047_450641988_n.jpg

    -Tout d’abord, il y a 10 jours, nous avons pris la route avec nos amis Marie et Martin pour un séjour inoubliable chez Miss Elodie et son cher et tendre. Un week-end rempli de délires, de bonne humeur, de bonne cuisine aussi, et surtout de rires ! Je suis vraiment heureuse que notre amitié virtuelle ait pu se concrétiser, c’est toujours un plaisir de se retrouver.

    1901365_10152368742824047_322848374_n.jpg

     -J’ai ainsi découvert La Rochelle et l’Île de Ré, je suis sous le charme total, d’autant que la météo était plus que clémente.

    1962831_10152368742679047_244649956_n.jpg

     -Une fois de plus, je n’ai pas brillé par mon talent de joueuse de bowling, mais on aura bien ri et même vu le sosie de Jean Reno !

    1925135_10152368742049047_365777499_n.jpg

     -Le week-end fut également marqué par ma grande première au Futuroscope de Poitiers. Moi qui suis fan des parcs à thèmes, j’ai beaucoup aimé celui-ci. Je vous parle dans un prochain article.

    10015651_10152368755614047_485972215_n.jpg

     -Au rayon futilités, j’ai craqué pour le dernier Escada : « Born in Paradise ».

    1964983_10152368743029047_1371390993_n.jpg

     -J’ai profité d’un goûter papotages avec mes copines devant une succulente gaufre.

    1959472_10152368741819047_686881063_n.jpg

     -Je suis allée me promener à la côte belge.  

    1797630_10152368741629047_1838854381_n.jpg 

    -J’admire chaque jour les nouvelles fleurs qui s’ouvrent sur mon Magnolia et je me réjouis de voir arriver les beaux jours !

    10001352_10152368741754047_649029329_n.jpg

     -J’ai fait quelques petits achats lors d’une virée lilloise hier.

    48069_10152368741439047_619366075_n.jpg

     -Et enfin, ce matin, j’ai changé de tête !

     

  • Trouvailles en séries

    Ces derniers temps, je suis dans une période sérivore. J’ai envie de découvrir des tas de nouveautés et de passer mes journées devant la télé. Rassurez-moi, vous aussi vous êtes déjà passées par là, non ?

    Après avoir barré de de ma « liste à voir » l’intégrale des « Desperate Housewives » et des « Frères Scott », je suis partie à la conquête de nouveaux horizons. J’ai ainsi découvert :

     

    Breaking-Bad.jpg

     -« Breaking Bad » : c’est l’histoire d’un prof de chimie qui, après avoir appris qu’il était atteint d’un cancer, met ses connaissances en pratique et se lance dans un trafic de drogues pour subvenir aux besoins de sa famille. Il forme un duo de choc avec un petit dealer qui n’est autre qu’un de ses anciens étudiants. J’en suis à la moitié de la saison une et l’intrigue me plait bien, malgré une certaine lenteur dans les premiers épisodes. Hâte de voir comment les choses vont tourner par la suite.

    Switched-at-Birth-3-switched-at-birth-29939434-500-333.jpg

    -« Switched at birth » : à l’adolescence, deux jeunes filles apprennent qu’elles ont été échangées à la naissance. Les familles décident alors d’apprendre à mieux se connaitre.  Une sympathique série qui se laisse regarder, sans toutefois rendre accro. Elle n’est pas sans rappeler l’ambiance familiale (et les drames qui vont avec) que l’on retrouve dans « Parenthood », par exemple.

    revenge-cast.jpg

    -« Revenge » : mon coup de cœur, et c’est peu de le dire puisque j’ai dévoré pas moins de 14 épisodes en une semaine. Je suis déjà proche de la fin de la première saison et je suis conquise. J’aime particulièrement le fait que l’intrigue se déroule dans les Hamptons, un décor qui en ferait rêver plus d’un. Et puis, l’accumulation de révélations au fil des épisodes tient vraiment le spectateur en haleine. Comme le nom l’indique, il s’agit du récit d'une jeune fille qui revient sur les lieux de son enfance pour venger son père qui, victime d’un coup monté, a été trainé dans la boue dans une sombre histoire de blanchiment d’argent pour des terroristes.

     

    jim-fiscus_devious-maids-2.jpg

    -« Devious Maids » : Après le clap de fin pour les « Desperate housewives », on l’attendait, le nouveau « bébé » de Marc Cherry et je dois dire que je suis satisfaite de ce que j’ai vu jusqu’à maintenant. On retrouve exactement la même ambiance, et ça fait très plaisir ! Ici, ce sont les femmes de ménage qui sont à l’honneur. L’histoire débute lorsque l’une d’entre elles est retrouvée assassinée. Les regards se tournent alors vers les familles qui les emploient, tous plus névrosées les unes que les autres.