Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • "La Liste" de Siobhan Vivian

    liste.jpg

     

    Présentation de l'éditeur :

    La liste nomme 8 filles chaque année
    Les 4 plus belles et les 4 plus laides du lycée
    Et si votre nom s’y trouvait ?

    Une tradition odieuse sévit au lycée de Mount Washington : tous les ans, une semaine avant le bal de début d’année, une liste est placardée dans les couloirs. Personne ne sait qui établit cette liste. Et personne n’a jamais réussi à empêcher qu’elle soit publiée. Invariablement, chaque année, la plus belle et la plus laide des troisièmes, des secondes, des premières et des terminales sont désignées. 8 filles en tout. 8 filles qui se retrouvent sous les projecteurs impitoyables du lycée. 8 filles qui vont voir leur vie brusquement changer… pour le meilleur ou pour le pire ?

    Mon avis :

    Une petite déception pour cette lecture. Le pitch était sympa mais j'aurais aimé que l'auteur développe davantage la tradition de la liste : comment s'établit-elle ? Comment les anciens auteurs transmettent la besogne aux nouveaux ? Je m'attendais à y trouver un petit côté "sociétés secrètes". Au lieu de cela, l'auteur se focalise sur l'histoire de chacune des filles désignées, par alternance de chapitres. Et comme la liste comprend 8 noms, ça laisse peu de place pour développer l'intrigue. Plusieurs passages m'ont laissé l'impression d'avoir été bâclés, notamment la fin qui arrive brusquement et qui nous laisse avec pas mal de questions sans réponse.

    Malgré cela, certains aspects du roman sont moins superficiels qu'il n'y parait, puisqu'il est notamment question d'anorexie. Mais, encore une fois, il s'agit d'évocation et on ne rentre pas pleinement dans le vif du sujet, non plus. Bref, dans l'ensemble, j'ai trouvé que cette lecture manquait de profondeur. Cela dit, il faut tout de même rappeler que le roman s'adresse à un public très jeune : dès 14 ans, d'après l'éditeur. J'en attendais peut-être trop pour un roman destiné aux adolescentes...

     

  • "Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom" de Barbara Constantine

    9782253157731-T.jpg

    Présentation de l'éditeur :

    Tom a onze ans. Il vit dans un vieux mobile home avec Joss, sa mère (plutôt jeune : elle l'a eu à treize ans et demi). Comme Joss adore faire la fête et partir en week-end avec ses copains, Tom se retrouve souvent seul. Et il doit se débrouiller. Pour manger, il va chaparder dans les potagers voisins... Mais comme il a peur de se faire prendre et d'être envoyé à la Ddass (sa mère lui a dit que ça pouvait arriver et qu'elle ne pourrait rien faire pour le récupérer), il fait très attention. Un soir, en cherchant un nouveau jardin où faire ses courses, il tombe sur Madeleine (quatre-vingt-treize ans), allongée au milieu de ses choux, en larmes parce qu’elle n’arrive pas à se relever. Elle serait certainement morte, la pauvre vieille, si le petit Tom n'était pas passé par là...

    Mon avis :

    J'ai choisi une valeur sûre pour égayer mes trajets de train en ce mois de février. Et une fois de plus, j'ai été emportée par l'écriture de Barbara Constantine. Une véritable pause douceur qui m'a fait chaud au coeur en ces journées maussades.

    ""Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom", c'est avant tout une histoire de solidarité avec un regard positif sur la société actuelle. Un récit plein d'humanité qui nous pousse à croire qu'il suffit de peu de choses pour rendre la vie plus belle !

    Une écriture simple, le quotidien à travers les yeux d'un enfant, des personnages que la vie n'a pas épargnés mais dotés d'un grand coeur. Voilà, en somme, ce qui fait des romans de Barbara Constantine de véritables morceaux de bonheur. Et celui-ci est, pour le moment, celui que j'ai préféré.

    Mon seul regret : qu'il ne contienne pas quelques pages de plus car, malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin et celle-ci est arrivée trop vite à mon goût.

     

     

     

  • Mes petits bonheurs de ce début d'année

    En ce moment, n'ayant pas beaucoup de temps pour moi, je tente de rentabiliser au mieux mes trajets de train qui sont réellement devenus des instants de détente. J'emporte mon thé et ma Kobo et je m'évade...

    IMG_3776.JPG

    L'évènement de ce mois de janvier, celui qui m'a fait troquer ma tenue de peintre contre une petite robe, ce fut l'anniversaire de notre rencontre. Cette année, pas d'escapade aux thermes, mais un petit resto italien en amoureux. J'ai opté pour une valeur sûre : les raviolis au saumon.

    IMG_3789.JPG

    Au boulot, on m'a choisie pour travailler sur une émission spéciale et, contrairement au JT, cette fois, j'ai eu mon nom au générique ! Ce fut mon petit instant de gloire (il en faut peu pour être heureux, me direz-vous)

    IMG_3804.JPG

    Aux  Etats-Unis et au Canada, j'ai pris goût aux petits-déjeuners salés (voire sucrés-salés comme ici) et, il y a quelques semaines, j'ai eu envie de remettre ça un dimanche matin. De quoi avoir des forces pour tenir toute la journée !

    IMG_3799.JPG

    Et puis, quel bonheur de voir mon toutou si bien installé pendant que je fais les cartons ! Pas facile, la vie de chien ! 

    IMG_3850.JPG

    Un retour en enfance : un paquet de m&m's chocolat et me voilà la plus heureuse. Surtout s'ils sont accompagnés d'une agréable lecture.

    IMG_3808.JPG

    Ce n'est pas vraiment le bonheur de faire les cartons mais, par contre, ça veut dire qu'on avance et je me réjouis de m'installer dans notre nouveau nid !

    IMG_3837.JPG

    J'ai cuisiné un peu pour les collègues : une tarte salée Boursin-courgettes-viande hachée. Un délice !

    IMG_3816.JPG