Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Check-point" de Jean-Christophe Rufin

4100OWdLDbL__SY344_BO1,204,203,200_.jpg

Présentation de l’éditeur :Maud, vingt et un ans, cache sa beauté et ses idéaux derrière de vilaines lunettes. Elle s'engage dans une ONG et se retrouve au volant d'un quinze tonnes sur les routes de la Bosnie en guerre.

Les quatre hommes qui l'accompagnent dans ce convoi sont bien différents de l'image habituelle des volontaires humanitaires. Dans ce quotidien de machisme, Maud réussira malgré tout à se placer au centre du jeu. Un à un, ses compagnons vont lui révéler les blessures secrètes de leur existence. Et la véritable nature de leur chargement.

À travers des personnages d'une force exceptionnelle, Jean-Christophe Rufin nous offre un puissant thriller psychologique. Et l'aventure de Maud éclaire un des dilemmes les plus fondamentaux de notre époque. À l'heure où la violence s'invite jusqu'au cœur de l'Europe, y a-t-il encore une place pour la neutralité bienveillante de l'action humanitaire? Face à la souffrance, n'est-il pas temps, désormais, de prendre les armes?

Mon avis : S’il y a des recommandations lectures que je suivrais aveuglément, ce sont bien celles de mon ancienne collègue de la radio. Journaliste culture, Nicole a  le don pour me prêter des romans dont je ne sors jamais indemne.

Cela s’est vérifié une fois de plus avec « Check-point » de Jean-Christophe Rufin. Et pourtant, l’idée de me retrouver dans un camion d’aide humanitaire faisant route vers la Bosnie en guerre ne m’enchantait pas, mais je lui ai fait confiance et j’ai bien fait.

La force de ce roman, c’est, avant tout, la tension qui s’empare du convoi humanitaire et qui est palpable au fil des pages. Le lecteur se retrouve cloitré dans le camion aux côtés de ces 5 humanitaires. Des personnages qui ont tous leurs raisons de s’engager dans ce voyage et c’est d’ailleurs lorsque chacun découvre les motivations de l’autre que la situation dégénère… Rien ne se passera comme prévu.

Fort de son expérience dans l’humanitaire, Rufin nous offre des descriptions détaillées du front et de ces fameux « check-points » dont il tire le titre de son roman. Le suspense s’installe à chacun de ces barrages et monte crescendo, pour le plus grand plaisir du lecteur.  

Pour conclure, je vous laisse avec cette interrogation soulevée par l’auteur et qui mérite réflexion : Vaut-il mieux soigner et nourrir les populations en conflit ou leur fournir les moyens de se battre ?

Commentaires

  • Ouh, effectivement ça semble être une lecture marquante, je le rajoute à ma wishlist! Merci à toi et à ta collègue! Bisous =)

  • Wahou, ce livre a l'air hyper intéressant! Merci pour l'idée lecture! Bises!

Les commentaires sont fermés.