Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Du côté des salles obscures - Page 3

  • Festival international du Film d'Amour de Mons, 31e édition

    FIFA-Affiche2015-A4.jpg

    C'est désormais une tradition depuis 7 ans : à chaque mois de février, je me rends au FIFA à Mons. Je profite des séances de cinéma, bien sûr, mais aussi des rencontres et soirées multiculturelles.

    Lire la suite

  • "Paddington"

    Paddington-2014-Movie-hd-wall-740x416.jpg

    De la douceur pour mon premier ciné de l'année ! En route pour Londres en compagnie de Paddington. Cet ourson péruvien débarque dans la cathédrale britannique en quête d'un foyer. Il va alors faire la connaissance des Brown, une famille typique londonienne qui va l'accueillir et l'aider dans ses démarches...paddington-critique-740x309.jpg

    C'est avec l'excitation d'une enfant de 5 ans (et le plaid sous le bras) que je me suis rendue au cinéma ce 1er janvier. Des semaines que j'attendais de voir les aventures du célèbre ourson au duffle-coat. portées à l'écran. Il faut dire que de notre côté de la Manche, on ne le connait que très vaguement. L'occasion était donc rêvée pour en apprendre davatange sur cet icône de la culture britannique. Et je n'ai pas été déçue, je peux vous le dire. Un casting du tonnerre, des gags qui tiennent la route, et tout le charme du cinéma anglais.

    paddington1.jpg

    Un film destiné aux enfants mais qui fera aussi le bonheur des Londrophiles et autres fans de la culture britannique. Entre la marmelade à l'orange, le Tube, et le British Museum, j'ai été littéralement transportée Outre-Manche.

  • "Gone Girl"

    Gone Girl.jpg

    Il y a quelques jours, je suis allée voir le film dont tout le monde parle : le dernier David Fincher, « Gone Girl ». L’intrigue me semblait prenante et j’avais envie d’un bon thriller et de suspense. Je peux vous dire que je n’ai pas été déçue…

    Tout commence le jour du cinquième anniversaire de mariage de Nick et Amy. Nick s’aperçoit que sa femme a disparu. S’ensuit alors l’enquête de la police et l’affolement des médias. Et petit à petit, on commence à douter de ce couple en apparence modèle. Ce n’est pas pour rien que le film est adapté d’un roman dont le titre est « Les apparences »…

    Entre les flashbacks de leur début de relation et la façon dont Nick parle désormais de sa femme, il y a un réel contraste. Sans parler des mensonges. Et donc au fil de ses agissements, on en vient à le soupçonner. Aurait-il pu tuer sa femme ? C’est la piste qui est suivie par la police en tout cas. La première partie du film tient donc plus du polar, on suit les enquêteurs faire leur travail au fil des indices découverts. gone girl1.jpg

    Puis, tout à coup, revirement de situation. La deuxième partie prend une toute autre tournure et on se retrouve alors dans un véritable thriller psychologique où les manipulations vont bon train ! Je ne veux pas trop vous en dire mais quel coup de génie, ce scénario !

    C’est vraiment un excellent film ! Je craignais des longueurs étant donné que le film dépasse les deux heures trente, mais rien n’y fut. J’ai été happée par l’intrigue du début à la fin. Quant à Rosamund Pike, son jeu d’actrice est tout simplement impressionnant !